Accueil - Aromathérapie - Biorythmes - Chromothérapie - Hydrothérapie - Luminothérapie - Phytothérapie - Sonothérapie - Librairie - Lexique des plantes - Nutrition - Divers - Annuaire - Plan du site

www.bien-être-naturel.info  - © tous droits réservés

 Art du bien-être naturel

Art du bien-être naturel Art du bien-être naturel Art du bien-être naturel

BOUTIQUE

LIBRAIRIE

ANNUAIRE

THÉRAPIES

NUTRITION

PLANTES

DIVERS

VERSION POUR MOBILE

L’anatomie de la langue


Elle est l’organe qui participe à l’ingestion de nourriture et aide à l’articulation des sons.


La langue est constituée de plusieurs muscles différents, soit 17 en tout.


On distingue les muscles dits extrinsèques qui s’insèrent sur la mandibule et l’os hyoïde et les muscles intrinsèques qui sont situés à l’intérieur de la langue.

Sa surface est composée de quatre sortes de papilles :


- les papilles filiformes,


- les papilles foliées (en forme de feuilles),


- les papilles fongiformes (en forme de champignons),


- les papilles caliciformes (en forme d’anneaux plats).


Ces dernières, au nombre de 9, forment un V à l’arrière de la langue nommé « V lingual ».


En tout, un adulte possède plusieurs milliers de papilles, de l’ordre de 9000 environ. La plupart sont disposées sur le dos de la langue mais d’autres sont situées sur le palais et les amygdales.

La langue

Anatomie humaine et bien-être


Vous êtes dans la rubrique DIVERS

Anatomie et bien-être

Cellule humaine

Coeur

Estomac

Intestins

Langue

Os

Oreilles

Peau et cheveux

Yeux

Muscles extrinsèques de la langue

Ci-dessus : Muscles extrinsèques de la langue

Image de Berichard

Licence de documentation libre GNU, version 1.2

La cavité buccale

Ci-dessus : La cavité buccale

Image de Berichard

Licence de documentation libre GNU, version 1.2

Le bien-être de la langue


Attention, il est fortement recommandé de demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant toute médication pour n’importe laquelle des solutions proposées ci-dessous. Chaque personne est unique et il convient de ne pas faire d’automédication car celle-ci peut être dangereuse.

Les méthodes présentées ci-dessous sont spécialement ciblées sur la langue, la bouche et non la digestion en général. Pour toute posologie, demandez conseil auprès d’un professionnel.

AROMATHERAPIE
L’huile essentielle de citron (citrus limonum ou citrus limon) donne de bons résultats pour régler les problèmes de mauvaise haleine. On peut donc en ajouter sur son dentifrice (demander la posologie à votre pharmacie). De plus, le citron permet de désinfecter la bouche.


ACUPRESSION
Un point à masser résout les problèmes de bouche sèche au réveil. Il se situe sur la partie externe de la jambe, à quatre travers de doigts au-dessus de la malléole. Bien appuyer en tournant durant une minute environ, et ce, pour les deux jambes

AUTRES ASTUCES
Pour réactiver la salivation, on peut se frotter la langue contre les dents, sucer une tranche de citron. L’homéopathie propose également des solutions (voir à ce propos cette page d’informations).

Quant à l’hypersalivation, elle constitue un symptôme de plusieurs pathologies (infection buccale maladie de Parkinson, intoxication médicamenteuse, inflammation des amygdales, gingivite, etc), même si le stress peut y être pour quelque chose. Il ne faut pas hésiter à rendre visite à son dentiste et/ou à un stomatologue. Une mauvaise alimentation (trop riche en laitage, en boissons froides, par exemple) constitue une piste de recherche à creuser. Là encore, l’homéopathie peut se révéler très efficace.

L’hygiène de la langue (et de la bouche) requière deux brossages par jour de la langue au minimum avec le côté de la brosse à dent ou une râpe prévue à cet effet. Le bain de bouche à l’huile est également un rituel à adopter : pour la lavage quotidien, cinq à dix minutes suffisent. Pour un nettoyage en profondeur, le bain doit durer au moins vingt minutes et jusqu’à 30 minutes. L’huile de sésame ou l’huile de coco sont excellentes, mais il existe des mélanges ayurvédiques d’huiles végétales et d’huiles essentielles qui ciblent l’ensemble des problèmes de bouche. Pour en savoir plus sur les bienfaits du bain de bouche à l’huile, voir ici.

Chez les tout petits, elles sont encore plus nombreuses et placées d’une manière plus diversifiée, jusqu’à l’intérieur des dents.

La langue se divise en plusieurs zones qui ont chacune une sensibilité spécifique aux goûts.

Le bout de la langue détecte le salé et le sucré, les côtés sont plus sensibles à l’acidité tandis que le fond l’est davantage à l’amertume.

Le centre est presque dénué de capacité à ressentir les saveurs.

Celles-ci sont perçues par le cerveau grâce aux nerfs lingual et glosso-pharyngien.